louer un garage sans contrat

Louer un garage sans bail

Louer un garage sans bail peut poser à terme des problèmes de gestion.

La gestion des garages est très chronophage et n’est pas simple.

Quand on achète des garages, il faut bien avoir avoir conscience que cela va vous demander beaucoup de travail. Il ne faut pas croire que cela va se gérer tout seul.

Il m’est arrivé plusieurs fois d’acquérir des garages loués dont les locataires n’avaient pas de bail.

Petit rappel sur le cadre juridique du contrat de location :

Un bail est avant tout un contrat de location qui va régir les rapports entre le locataire et le propriétaire.

Le bail fixe les obligations des bailleurs et des locataires et établit des limites afin de préserver les intérêts de chacun.

Même pour des garages, il est préférable de faire un bail écrit, daté et signé par le propriétaire du garage et le locataire. Il déterminera le montant du loyer du garage et le montant du dépôt de garantie. Il fixera également la durée du préavis en cas de congés

En cas de litige, cela protégera les intérêts de chacun.

Le bail oral n’est donc pas recommandé pour une location de garages ou de parking

Que faire si la location est faite avec un bail oral ?

Je vous recommande de régulariser au plus vite car ni le propriétaire du garage ni le locataire ne seront protégés. Du jour au lendemain, le locataire pourra rendre son garage.

En cas de refus du locataire de signer un bail écrit, je vous recommande de résilier le bail oral et de reprendre le garage.