taxe-fonciere-garage-parking

Taxe foncière pour les garages et parking

La taxe foncière pour les garages représente un coût important pouvant impacter sérieusement la rentabilité de votre investissement.

Comme tout biens immobiliers, les garages et les parkings n’échappent pas à l’assujettissement de la taxe foncière.

En tant que propriétaire de garage ou parking, vous recevez l’avis de la taxe foncière à payer avant le 15 octobre. Général, on la reçoit en septembre.

Si vous payez par internet, l’Administration Fiscale vous accordera un délai de 10 jours supplémentaires aux alentours du 25 octobre.

En cas de retard de paiement de la taxe foncière, vous aurez une pénalité à hauteur de 10 % du montant de l’impôt dû.

De quoi est composée la taxe foncière pour les garages et parkings ?

La lecture de la taxe foncière n’est pas chose aisée. Plusieurs taxes locales sont prélevés lors du paiement de la taxe foncière à savoir :

  • Taux communal voté par la commune où se situe votre garage ou parking,
  • Taux voté par la communauté des communes,
  • Taux intercommunalité,
  • Taux départemental.

Ces taux sont appliqués sur une base imposable à savoir le revenu cadastral du garage ou du parking.

Les taux appliqués sont votés annuellement.

A ces taux s’ajoutent la taxe des ordures ménagères. Elle permet de financer la collecte des ordures ménagères.

Même si cela peut paraître illogique, les garages et parking sont soumis à la
taxe des ordures ménagères.

Enfin, en bas à droite de votre avis de taxe foncière, se trouve un prélèvement au titre de frais de gestion perçus par l’Etat et représentant :

  • 3 % des taxes locales (communale, intercommunale et départementale),
  • 8 % de la part syndicale et de la taxe des ordures ménagères,
  • 9 % de la taxe spéciale d’équipement.