Dans quoi investir quand on est jeune ?

Le garage, un investissement rentable quand on est jeune

Dans l’imaginaire collectif, le profil de la personne qui investit dans un garage correspond à une catégorie d’âge entre 35 à 60 ans. Par la même occasion, l’opinion suppose à tort que les placements financiers appartiennent uniquement aux personnes ayant un revenu élevé. Actuellement, de plus en plus de jeunes s’intéressent pourtant à l’investissement pour préparer leur avenir. Cependant, choisir le bon placement est une tâche ardue pour les jeunes. En effet, peu d’entre eux se préoccupent d’investir à ce moment de leur vie. Dans la vingtaine ou la trentaine, leur préoccupation principale ne porte pas sur l’immobilier ou sur les placements.

Investir quand on est jeune

La jeunesse est un moment propice pour investir. En effet, plus les placements commencent tôt, plus ils sont rentables. Si vous investissez dès votre plus jeune âge, il est possible d’encaisser un loyer pendant plus de cinq décennies, contre seulement une vingtaine d’années si vous commencez tardivement.

L’inflation est également un bon motif pour investir dès le plus jeune âge. En effet, si vous pouvez acheter dix unités actuellement, ce nombre risque d’être réduit dans une dizaine d’années. Ainsi, plus le temps passe, plus la valeur de l’argent diminue.

Investir dès le plus jeune âge permet aussi de diminuer la charge de travail avec le temps, tout en maintenant un niveau de revenu élevé. Vous pouvez même envisager de prendre la retraite avant l’heure. En étant jeune, vous avez le temps de travailler plus pour avoir plus de ressources financières et réaliser des investissements. Une fois que vous avez une vie de famille, à savoir un(e) époux(se) et des enfants, les priorités changent. Vous risquez de manquer de temps pour vous occuper de vos affaires.

Dans quels secteurs investir ?

Les placements classiques les plus rentables sont la création d’entreprises, l’immobilier ou et les investissements financiers. L’immobilier est une activité rentable pour les jeunes actifs. La majorité d’entre eux priorisent l’achat d’une résidence principale pour éviter de payer un loyer. Ce type d’acquisition n’est pas considéré comme un investissement. Il est impossible de tirer profit d’un investissement immobilier si vous n’êtes pas rentier.

Dans quoi investir quand on est jeune est une question récurrente. L’achat immobilier représente le meilleur placement. Il vous met à l’abri de l’inflation. De plus, vous pouvez augmenter le loyer en fonction de ce phénomène économique. Les types d’investissements immobiliers sont nombreux. Vous pouvez, par exemple, opter pour les parkings ou les garages pour commencer.

Réaliser un investissement dès le plus jeune âge vous permet également de rembourser au plus tôt vos emprunts. Dans la vingtaine ou la trentaine, l’insouciance et le goût du risque vous caractérisent. C’est le meilleur moment d’investir dans l’immobilier. Si vous commencez à investir jeune, vous pouvez toujours vous relever facilement en cas de mauvais placement.

Certains jeunes envisagent de faire des placements financiers. Pourtant, ce secteur représente un plus gros risque. Même les professionnels en la matière ne sont pas à l’abri de pertes considérables. Pourtant, l’emprunt est essentiel pour réaliser votre premier investissement. Si vous décidez d’investir dans les spéculations boursières, aucune banque ne vous accordera de prêt. Par conséquent, l’immobilier ou la création d’entreprises sont les secteurs qui sont les plus propices pour les placements si vous êtes jeune.

Le garage, un bon placement ?

En réponse à la question dans quoi investir quand on est jeune, le placement immobilier dans le parking et les garages est une opportunité à ne pas négliger. Dans les grandes villes, les demandes de garage augmentent exponentiellement. Ainsi, la pénurie de stationnements guette les propriétaires de véhicules. Ainsi, ces petites surfaces sont devenues très prisées dans le domaine de l’immobilier.

Les termes « box », « garage », « parking » sont récurrents et sont souvent confondus. Il n’est pas toujours évident de suivre le jargon immobilier. Le garage se distingue du box par son emplacement. Il se situe généralement dans une place de parking fermé. Il peut être dans un immeuble ou dans une maison de particulier. De son côté, le box est une place de parking qui se situe dans le sous-sol d’un immeuble. Enfin, le parking désigne un espace de stationnement à ciel ouvert.

Lors de l’achat de votre bien immobilier, vous devez faire attention à l’emploi de ces termes. En effet, une place de parking n’est pas forcément sécurisée. De son côté, le box n’est pas nécessairement destiné à abriter un véhicule.

Les garages et les parkings sont considérés comme des biens immobiliers. Si vous décidez d’investir, la procédure à suivre est identique à l’achat d’une maison. Les deux parties, c’est-à-dire l’acheteur et le vendeur, doivent être assistées par un notaire lors de la rédaction de l’acte de vente. Un garage est rapide à obtenir. Le délai n’est pas identique à celui d’un bien immobilier classique. Grâce à sa surface limitée et la rapidité de l’obtention d’un prêt, vous pouvez devenir propriétaire dans un court laps de temps.

Les avantages d’investir dans un garage

Les multiples avantages de l’achat d’un garage peuvent répondre à la question : dans quoi investir quand on est jeune. Il est plus rentable qu’un logement. En effet, il est accessible aux plus petites bourses, ce qui est un atout pour les jeunes. De plus, avec le contexte actuel, il est plus facile de trouver un locataire pour cet emplacement. En effet, dans les grandes villes, les places de stationnement sont rares alors que l’offre est insuffisante.

La location d’un garage jouit d’un régime simple et souple, par rapport à celui d’un logement. Vous pouvez le louer de la manière dont vous voulez. Vous pouvez déterminer le montant du loyer, les conditions de résiliation et enfin la durée de bail. L’investissement dans un garage présente également des avantages fiscaux considérables. En effet, si vos revenus sont en dessous de 15 000 euros, vous pouvez jouir du « régime microfoncier », qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt jusqu’à 30 %.

L’investissement dans un garage ne demande pas beaucoup de travaux comme pour un logement. La seule tâche que vous avez à faire est de le peindre pour lui apporter un peu de fraicheur. S’il fait partie d’une copropriété, le propriétaire est tenu de payer une participation à la copropriété de l’immeuble.

Comment s’assurer d’avoir un bon retour sur investissement ?

Pour calculer le taux de rentabilité d’un bien immobilier, vous devez multiplier par 100 le rapport entre le loyer annuel et le prix de l’investissement. Les spécialistes dévoilent que la rentabilité d’un garage tourne autour de 7,85 % dans le cas de la France. Ce taux est de 5 % pour un appartement.

Le loyer d’un garage tourne autour d’une centaine d’euros. Si vous voulez obtenir l’équivalent d’un loyer d’appartement, vous devez investir dans plusieurs garages. Avec plusieurs emplacements, vous avez plus de chance de trouver des locataires. Toutefois, la gestion de plusieurs garages peut devenir une contrainte pour le propriétaire. En cas de souci, vous pouvez toujours le revendre rapidement.

Pour optimiser la rentabilité de votre investissement dans un garage, vous devez considérer l’emplacement lors de l’achat. En effet, il est préférable de privilégier les zones où la demande de stationnement est élevée. La rentabilité est importante lorsque les places de parking se font rares dans la zone.

L’achat d’un garage représente un véritable projet immobilier bien que ce type d’investissement soit plus abordable. Le choix de la zone géographique est crucial. Son prix revient plus cher dans les grandes agglomérations françaises, à cause de la hausse de la demande de stationnement.

Ainsi, en France, la valeur d’un garage dépend de la zone géographique, à savoir le quartier et la ville. Par ailleurs, le prix d’un garage à ciel ouvert et d’un emplacement fermé présente une nette différence. À Paris, vous pouvez trouver un garage avec un budget de 15 à 50 000 euros. Ce tarif est plus accessible en province, entre 5 000 et 15 000 euros.

Evaluez notre article !
[Total: 1 Average: 5]