Acheter parking Toulouse : Pourquoi c’est une bonne idée ?

Surnommée la ville rose, la cité de Toulouse abrite en son sein plus de 1 019 460 habitants. Pour ces derniers, résider dans cette métropole a tout d’un conte de fées. Entre la basilique Saint-Sernin, le musée des Augustins et les autres lieux touristiques, difficile de voir le temps passer.

Seulement voilà… En dépit de ce tableau enjoué, une ombre vient régulièrement assombrir le ciel des 814 000 titulaires d’automobiles de la Haute-Garonne. Au moment de se garer, très souvent, ils font face à une pénurie de parkings.

En journée, ils peuvent tant bien que mal trouver des solutions. Cependant, une fois la nuit tombée, le nombre d’alternatives disponibles se réduit à vue d’œil. Où laisser sa voiture pendant que l’on rejoint les bras de Morphée ? Dans la rue ? À des dizaines de kilomètres de son domicile ?

Pour de nombreux conducteurs, ces solutions n’en sont pas. C’est à cet instant précis que votre esprit d’entrepreneur entre en jeu. Acheter un parking à Toulouse pour le mettre en location est un excellent moyen de renflouer ses caisses tout en résolvant un problème bien réel.

Accessible financièrement, ne nécessitant que peu d’entretien et assujetti à une faible taxation, cet investissement immobilier est une vraie mine d’or pour qui sait regarder. Il est temps d’ouvrir grand vos yeux…

Un marché qui ne connaît pas la crise

Pendant que vous cogitez, reclus dans votre domicile, des esprits vifs bénéficient déjà des opportunités offertes par la location de parking. À titre de comparaison, en 2016, le nombre de transactions impliquant ce type d’espaces en Île-de-France était légèrement supérieure à 10 000.

Étonné par le chiffre faramineux ? Ce qui suit risque fort de vous laisser pantois…

Non seulement le nombre de ventes est conséquent mais, en outre, il reste constant au fil des ans. Que ce soit dans la région Parisienne ou ailleurs, louer une place de parking est un acte qui fait partie du quotidien de nombreux Français.

Au 1er janvier 2020, l’État français comptait approximativement 38,2 millions de voitures en circulation. Chaque année, plus de 2 millions de voitures viennent gonfler ce nombre. Pensez-vous vraiment que toutes ces personnes vivent dans des demeures majestueuses ou possèdent un parking ?

Sans la location de parkings, de nombreux automobilistes n’auraient d’autre choix que de renoncer à leurs automobiles. C’est sans doute pour cela que chaque jour, de nombreuses personnes effectuent des recherches sur le prix des garages à Toulouse. Sans cette alternative, ils seraient dans de mauvais draps.

Pour celui qui a investi dans des places de parking convenablement situées, cette situation est une manne tombée du ciel. Vous n’avez pas à vous débattre pour trouver des locataires. À peine votre annonce sera-t-elle mise en ligne que vous croulerez sous le nombre de demandes…

Un retour sur investissement qui ne se fait pas attendre

Selon les informations recueillies sur le site seloger.com, au moment où ces lignes sont écrites, il est possible d’ acheter un parking à Toulouse pour un montant allant de 3 000 à 97 000 €.

Bien évidemment, la location de la place de parking influe grandement sur le prix. Ainsi, c’est dans le très chic quartier de Bonnefoy que l’on retrouve les tarifs les plus hauts. À proximité de la gare, peuplée de lieux touristiques, cette zone est un véritable melting-pot où les résidents ont bien du mal à se garer.

En revanche, dans les quartiers les plus résidentiels tels que Les Pradettes, les prix des garages à Toulouse seront plus bas. Dans une zone où la plupart des bâtisses possèdent leurs propres parkings, la demande est forcément moindre. Attention cependant… Cela ne signifie aucunement que la rentabilité des investissements ne sera pas au rendez-vous.

À supposer que vous ayez craqué pour un garage à vendre à Toulouse idéalement situé dans le quartier du Capitole. À l’achat, il vous a coûté 20 000 € TTC. Vient ensuite le moment de le mettre en location.

Dans cette aire, les tarifs de location se chiffrent à plusieurs centaines d’euros. Ne soyez pas surpris de rencontrer des particuliers qui s’acquittent chaque mois de 170 € pour avoir une place de parking.

20 000 / 170 = 117,64 mois, lesquels peuvent être arrondis à 118. En tout, il vous faudra donc moins de 10 ans pour amortir votre investissement immobilier.

À titre de comparaison, les délais d’amortissement des bâtiments industriels et des bureaux sont respectivement de 20 et de 25 ans. Pour les immeubles résidentiels, le délai oscille entre 40 et 100 ans. Acheter un parking à Toulouse est donc un investissement immobilier qui porte rapidement ses premiers fruits.

En outre, n’oubliez pas un détail important… Au fil du temps, la valeur locative du parking n’aura de cesse de grimper. À Toulouse, en fonction des sources, les prix croissent de 3 à 5 % chaque année.

Le parking qui est aujourd’hui mis en location pour 25 € ne sera sûrement pas affiché au même prix dans 10 ans. Connaissez-vous le proverbe chinois : « Le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a 20 ans, le second, c’est maintenant ! » ? Cette maxime prend tout son sens dans l’achat-location de parking.

Un investissement adapté aux entrepreneurs débutants

Demandez à 10 rentiers quelle a été leur plus grosse difficulté pendant leurs jeunes années d’entrepreneurs et la majorité vous citera les difficultés administratives. Dans l’imagerie populaire, immobilier = administration.

Pourquoi acheter des parkings à Toulouse ?

Bien que constitué de pierre et de ciment, le parking bénéficie d’une position à part. En effet, les transactions concernant les garages à vendre à Toulouse (ou à louer) ne sont soumis au Code de l’habitation. À la place, elles sont régies par le Code civil. En foi de quoi, elles bénéficient de conditions bien plus flexibles qu’un appartement ou qu’un bureau.

Investir dans un garage à vendre à Toulouse est une excellente alternative pour ceux qui ne désirent pas s’empêtrer dans de la paperasse. Même s’il s’agit de votre premier achat immobilier, vous serez en mesure de le gérer sans l’aide d’un professionnel.

Par exemple, saviez-vous que dans le cadre d’une location de parking, vous n’êtes pas tenu de coucher les clauses de votre contrat sur papier ? Les accords oraux sont parfaitement reconnus par le gouvernement dans ce cas de figure. Cependant, pour éviter les conflits, il est préférable de tout noter par écrit.

Outre la non-obligation de contrat écrit, l’achat-location de parking a un autre avantage non négligeable. De fait, il n’est pas obligatoire de fixer une période de location au moment où vous établissez le contrat (oral ou écrit).

Concrètement, cela signifie que vous pouvez décider d’arrêter de collaborer avec un mauvais locataire sans déposer de préavis. De même, s’il n’est plus satisfait de votre relation, votre interlocuteur peut mettre un terme à votre relation quand il le désire.

La même règle prévaut pour le loyer. Vous êtes 100 % libre de fixer votre loyer comme vous le désirez. Pas de barèmes gouvernementaux à suivre. Pas de mesures préfectorales à respecter. Que vous ayez envie de demander 10 € ou 500 € pour votre place de parking, vous êtes libre de le faire.

Des dispositions fiscales extrêmement intéressantes

Sur le plan fiscal, il est difficile de faire plus avantageux que l’achat-location d’un parking.

Certes, au moment de l’achat, vous serez confronté à des frais de notaire relativement élevés. Acheter un parking à Toulouse implique de s’acquitter de dépens notariaux pouvant aller jusqu’à 20 % du prix de vente. Cependant, une fois ces derniers réglés, la direction des impôts se montre étonnamment complaisante.

Si l’ensemble de vos locations ne vous rapporte pas un minimum de 15 000 € par an, vous bénéficierez automatiquement d’un abattement fiscal de 30 % sur votre impôt foncier.

Sachant que la plupart des places de parking à Toulouse s’achètent à 15 – 20 000 € et se louent aux alentours de 25 – 30 €/mois, il vous faudra plus d’une centaine de places de parking pour ne pas en bénéficier. Autant dire qu’à moins que vous ne soyez un magnat de l’immobilier, vous pouvez profiter allégrement de cette mesure incitative.

En addition de cet abattement fiscal, n’oubliez pas que les petites surfaces immobilières sont assujetties à des impôts minimes.

Dans les normes, une place de parking standard mesure 2,5 mètres de long sur 5 mètres de large. En tout, ce sont donc 12,5 mètres carrés qui seront à la portée de votre locataire. Sur une si petite surface, les inspecteurs des impôts ne peuvent décemment pas réaliser de taxations importantes.

Quels autres avantages citer pour vous convaincre d’enfin acheter un parking à Toulouse ? En plus de l’attractivité du prix du garage à Toulouse, cet investissement bénéficie de coûts de travaux et d’entretien extrêmement bas.

Si vous désirez vous créer une source de revenus complémentaire qui soit facile à gérer, acheter un parking à Toulouse reste sans doute la meilleure des solutions. Qu’attendez-vous pour faire le premier pas vers la liberté financière ?

Evaluez notre article !
[Total: 0 Average: 0]