Investir dans un parking en aéroport : fausse bonne idée ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier mais vous disposez d’un budget limité ? Pourquoi ne pas investir dans un parking en aéroport ? Rentabilité, souplesse, coûts d’entretien inexistants, ce type d’investissement offre de nombreux avantages.

Pourquoi investir dans un parking ?

Bénéficier d’une gestion facilitée


Que ce soit en aéroport ou ailleurs, acheter une place de parking en France comporte un réel avantage en termes de conditions de location. En effet, la location d’emplacements de stationnement se rapporte au code civil et non pas au code de l’habitation. C’est un contrat entre particuliers sur lequel des préavis ou autres plafonnements des loyers ne s’appliquent pas.

Ce type de contrat est librement établi entre le bailleur et le locataire avec des clauses de résiliation, notamment celles qui précisent la rupture du bail à défaut de paiement d’une seule mensualité. En cas de non paiement, vous pourrez empêcher l’accès en utilisant la technique de désactivation à distance du bip d’ouverture ou un stop parking.

Pour éviter ce genre de contrainte, il serait plus judicieux d’exiger le versement d’un dépôt de garantie égal à un mois de loyer ou au moins un montant correspondant au coût du badge d’entrée.

En tant que bailleur, sachez que vous avez également la liberté de décider du montant du loyer et de la durée du bail. Vous pouvez même conclure le bail oralement avec votre locataire, bien que ce ne soit pas recommandé.

Profiter d’un marché dynamique

Depuis 2018, investir en parkings d’aéroport est devenu un marché dynamique avec une demande constante. En 2020, plus de 29 % des voyageurs professionnels laissaient leur véhicule pendant plusieurs jours dans le parking de l’aéroport. Premièrement, parce que ces parkings disposent d’un gardiennage 24h/24, ainsi que d’une surveillance par caméra. De plus, les tickets d’entrée sont abordables.

Si vous souhaitez mettre fin à cet investissement, il est évident que vous n’aurez aucun souci à revendre vos places de parking étant donné que leur emplacement atypique les rend très prisés par les investisseurs.

Des coûts d’entretien quasi-nuls

L’un des avantages les plus importants d’investir dans un parking en aéroport réside dans le peu d’entretien que cela engage. Contrairement à un garage en copropriété, par exemple, vous n’aurez quasiment pas de travaux à faire.

Les démarches à suivre

L’investissement en places de parking représente un bon moyen d’entrer sur le marché de l’immobilier en France. Bien que le régime locatif soit plus souple que pour un logement, le processus de mise en location reste le même.

Si vous souhaitez vous lancer dans ce type d’investissement, vous devez avant tout chercher les places de parking à acheter en étudiant bien leur emplacement. Une fois que vous aurez trouvé le bien immobilier qui vous correspond, vous devrez passer devant un notaire afin de conclure l’investissement et devenir propriétaire.

En vous basant sur certains critères, vous devrez chercher des locataires pour vos places de parking. Comme les capacités d’accueil des parkings des aéroports sont insuffisantes pour faire face à la demande croissante, vous n’aurez certainement pas de mal à trouver des locataires rapidement.

Une fois que vous aurez mis vos places de parking en location, vous commencerez à percevoir des loyers mensuels et vous bénéficierez d’un rendement attractif.

Pour les jeunes investisseurs, investir dans un parking en aéroport serait donc une bonne manière de s’accommoder aux démarches de l’investissement immobilier, outre le rendement que cela apporte.

La fiscalité de l’investissement en parking

Au vu de la petite surface d’une place de parking, le coût des impôts est limité. Les revenus issus de ce type d’investissement sont imposables et doivent donc être déclarés comme des revenus fonciers. Cela dit, si les loyers annuels n’excèdent pas 15 000 euros, vous pouvez bénéficier d’un régime d’imposition simplifié nommé régime micro-foncier.

Dans ce cas, vous déclarez simplement le montant brut perçu et le fisc applique un abattement forfaitaire de 30 % avant taxation au barème progressif. En revanche, si vos loyers sont supérieurs ou que vos charges dépassent l’abattement, vous devrez opter pour le régime réel.

Ce dernier permet de déduire les charges supportées ainsi que les intérêts d’emprunt en totalité. Dans le cas d’un déficit, le revenu imposable sera réduit avec une limite de 10700 euros/an.

En outre, il faudra régler la taxe foncière à laquelle s’ajoutent les frais de notaire. Ces derniers incluent la rémunération du notaire, les droits de mutation, les frais de formalités, mais aussi la contribution de sécurité immobilière.

Les frais de notaire s’élèvent à environ 17 % du prix d’achat, ce qui revient plus cher que pour un logement. Cela dit, si la plupart des frais sont fixes, la rémunération du notaire diminue quant à elle en fonction du prix d’achat. Si vous avez le budget pour, achetez plusieurs places en une seule fois afin de minimiser les frais.

Est-ce intéressant en termes de rentabilité ?

En plus d’un prix d’achat abordable et de la facilité de trouver des locataires, investir dans une place de parking s’avère être plus rentable que d’investir dans un logement avec un pourcentage de 12 % contre 5 %. De plus, certains facteurs peuvent augmenter la rentabilité.

Par exemple, les places de parking situées sur les premiers et les seconds sous-sols sont connues pour être très demandées. De même, les emplacements à proximité des escaliers, des ascenseurs, ainsi que des caméras de surveillance sont intéressants en termes de rentabilité.

Pour parler chiffres, il faut savoir qu’il y a eu 900 millions d’euros de chiffre d’affaires des parkings aéroport en Europe en 2020. Selon la ville de l’aéroport où vous décidez d’investir, vous obtiendrez un rendement variant entre 4 et 12 % en moyenne. Si vous investissez dans un emplacement vraiment stratégique, vous pouvez bénéficier de 8 à 18 % de revenu garanti fixe sur toute la durée de votre concession.

Pour calculer la rentabilité de votre place de parking, vous pouvez utiliser la formule suivante : (revenus locatifs mensuels x 12) – (charges mensuelles x 12) – (taxe foncière) / montant de l’achat.

Conseils pour choisir les places de parking

Investir dans un parking en aéroport peut vous rapporter gros, à condition que vous prêtiez attention à quelques éléments. L’un des premiers paramètres à étudier se trouve être la localisation de votre investissement. Pour augmenter vos bénéfices, renseignez-vous sur les villes où la demande de location est forte et faites vos recherches à propos du nombre de visiteurs annuel.

Bien que l’achat d’une place de parking soit accessible, les frais intermédiaires peuvent rapidement alourdir la facture. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de privilégier les annonces des particuliers à celles des agences immobilières, sauf en cas de très fortes remises.

Outre les nombreux sites d’annonces de particuliers, vous pouvez également tomber sur une bonne affaire en explorant les sites de ventes aux enchères.

Par ailleurs, il faudra également tenir compte de l’accès à la place du parking. Pour pouvoir la louer plus facilement, veillez à ce que la largeur et la longueur de la place soient assez grandes pour permettre à tout type de véhicule de s’y stationner. Pour rappel, la taille standard d’une place de parking est de 5 mètres de long et 2,5 mètres de large.

Très recherchées, les places à proximité d’un escalator, d’un ascenseur ou d’une autre issue sont à privilégier dans votre choix. D’autres détails concrets doivent également être vérifiés sur place par le locataire : les traits de peinture au sol délimitant la place, la qualité de l’éclairage, la propreté du parking, etc. En bref, rien ne doit être omis avant de se lancer dans cet investissement.

Confier la location à un gestionnaire : bonne ou mauvaise idée ?

Trouver un locataire, établir le contrat, gérer la location sur plusieurs mois et louer un parking d’aéroport requiert tout de même quelques tâches administratives. Si vous jugez que vous n’avez pas assez de temps pour vous en occuper, vous pouvez confier cette mission à des professionnels.

Aujourd’hui, il existe des agences spécialisées pour assurer toutes les activités relatives à l’exploitation de votre parking. Ce service coûte généralement entre 7 et 8 % des loyers mensuels encaissés. Vous pouvez également décider de leur confier uniquement la recherche de locataire, ainsi que la rédaction du contrat.

Evaluez notre article !
[Total: 0 Average: 0]